Lecture : 12 minutes

Lorsqu’on se balade sur internet, on voit beaucoup de sites et de blogs qui parlent de produits. De tests. D’essais et de comparatifs de tel ou tel objet. Certains de ces sites sont tenus par des amateurs, qui essaient de transmettre une passion. C’est le cas de certains blogs qui ne traitent que d’un seul sujet. Mais d’autres sont beaucoup plus professionnels. On parle de vrais comparatifs. Pas des trucs vite faits. Mais des articles fouillés. Avec un vrai test de produit. Pour parvenir à un tel résultat, il faut un certain professionnalisme. D’où le métier que je vous explique maintenant : celui de testeur de produits !

Comment devenir testeur de produit ?

Être testeur de produit n’est pas un métier qui s’improvise du jour au lendemain. Il n’y a pas de petite annonce du style « cherche testeur de produit M/F ». Non, il n’y a rien de tout cela. C’est un métier qui est beaucoup plus discret.

Pour devenir testeur, il faut d’abord qu’une marque ait besoin d’un testeur pour tester ses produits.

A l’heure actuelle, presque plus aucune société ne fait cela elle-même. Elle délègue. Elle outsource le travail auprès d’une firme spécialisée. Et ces firmes, elles sont surtout présentes sur internet ! C’est là qu’elles recrutent le gros de leur effectif.

Ces sites, j’en parle plus loin dans cet article.

Devenir testeur, c’est d’abord être prêt à sacrifier de son temps libre pour tester un produit (qu’on n’a pas forcément choisi) et de donner un objectif impartial dessus. Cela peut prendre du temps. Et je peux aussi dire que ce n’est pas de tout repos…

Pour devenir testeur de produit, il faut d’abord s’inscrire sur un site qui permet de le devenir. C’est ce que j’ai fait !

Le plus simple, c’est encore de faire une recherche Google et de trouver une société qui propose ce type de services.

En fait, il y en a pas mal et le choix est large quant au type de produit à tester. Il y en a un peu pour tous les goûts.

Quels types de produits sont testés ?

En fait, la grande majorité, l’écrasante majorité des produits est testée avant d’être commercialisée. Il ne faut pas se leurrer. Une firme ne va pas se lancer dans la production de millions de produits sans être sure de récupérer sa mise au final.

Et pour ça, elle a besoin de savoir si le public aime ou non et s’il est prêt à acheter son produit sur le long terme.

Pour ce faire, elle a recours à un échantillon de personnes. Un panel. On voit souvent ce terme en dessous des publicités. Par exemple : « efficace sur 97 % des femmes. Panel de 100 femmes. »

Et ce panel, ce sont les testeurs !

Et il est possible de tester à peu près tout. Ce qui est très demandé, ce sont les testeurs pour les produits de beauté. Et là, les marques aiment aussi recruter des youtubeuses et des instagrammeuses qui ont un peu un rôle d’influenceurs et qui peuvent lancer le produit via leur chaîne propre si elles aiment le produit.

Mais ce n’est pas tout. Il est tout à fait possible de tester du matériel électronique, du matériel de jardinage, des équipements, etc.

Testeur, un métier pas si facile

Croyez-moi ou non, être testeur de produits, ce n’est pas un métier facile. En fait, ce n’est pas vraiment un métier non plus, car on n’en vit pas… Ou très rarement.

Mine de rien, tester un produit, ça prend du temps. Il faut vraiment s’investir et au final, ce n’est pas aussi bien payer que ça.

Pour chaque plateforme et pour chaque produit, il faut remplir un questionnaire et donner son avis. Cela prend du temps. Presque plus que de tester le produit en lui-même. En plus, chaque plateforme pour testeur possède son propre vade mecum et il faut pouvoir s’adapter.

Ensuite, certaines marques ont des desiderata et veulent qu’on teste leur produit d’une certaine manière. Il faut avoir une certaine flexibilité !

En fait, il y a de grandes caractéristiques que tu dois posséder pour devenir testeur. Je te les donne maintenant.

Il faut être réactif

Quand tu es inscrit.e sur une plateforme, quelle qu’elle soit, tu vas rapidement recevoir des invitations par rapport à ton profil.

Donc si tu es axé sur les produits de beauté, tu recevras des invitations pour participer à des tests beauté.

Mais tu n’es pas seul et la concurrence est rude.

Il ne suffit donc pas d’être inscrit pour participer à des réunions de tests. Il faut aussi répondre rapidement aux annonces.

La réactivité sera déterminante dans ta capacité à décrocher un test de produits. Pour avoir plus de chance d’être choisi, il faut rester aux aguets. Moi, par exemple, j’ai mis des alertes sur mon smartphone pour vérifier ma boîte mail régulièrement.

Rester respectueux

Quand tu reçois une annonce, elle provient d’une firme ou d’un professionnel. Ces personnes s’attendent à avoir du professionnalisme en retour. Et aussi une certaine gratitude. J’ai déjà pu voir des gens très désagréables avec les personnes qui les engageaient, mais difficile après d’aller leur demander un nouveau test.

Ce sont eux qui fournissent le travail et s’ils croisent quelqu’un qui se montre trop exigeant, ils le remplacent très rapidement.
Donc pour avoir plus de chance d’être recontacté, il faut rester aimable, poli, respectueux.

Et être à l’heure

Ce n’est pas tout d’être aimable et poli, il faut aussi être à l’heure. Et ça, c’est très important.

Quand une grande société organise des tests, elle en organise plusieurs sur la même journée. SI un participant est en retard, tout le planning se décale et pose problème.

Mieux vaut donc toujours arriver bien à l’heure, avec quelques minutes d’avance.

Etre ponctuel

Ne pas être trop exigeant

Je t’en parlais ci-dessus. Il ne faut pas être trop exigeant. Quand une proposition de test est faite, il y a toujours le montant / la rémunération qui est indiquée.

Et celle-ci peut varier en fonction des produits. Cela peut être une rémunération cash, mais aussi en chèque-cadeau. Et j’ai déjà croisé pas mal de personnes qui refusent ce type de rémunération sur le simple prétexte qu’un chèque cadeau ce n’est pas de l’argent…

C’est dommage parce que ça reste une rémunération et que si on fait la fine bouche, on passe à côté de pas mal de choses.

De plus, refuser une rémunération de but en blanc, c’est aussi se mettre à dos la personne qui organise le test du produit. Et qui n’aura aucune envie de te recontacter pour le prochain test.

Enfin, un chèque-cadeau, même s’il ne te sert pas directement peut toujours tomber à point nommé à un autre moment de l’année. Lors du Black Friday ou des fêtes de Noël pour financer des achats, par exemple.

Rester soi-même

Un bon testeur, c’est une personne qui donne son avis. C’est ce qu’on lui demande. Il ne faut donc pas modifier ses réponses pour plaire à la marque.

Que ce soit dans le test du produit ou dans ton profil… De toute façon, les sociétés qui ont recours à des panélistes ont accès à de nombreuses informations et sont capables de déterminer si tu dis la vérité ou non.

Si on te prend à mentir ou à déformer la réalité, tu risques de te faire rejeter de tous les tests. En quelque sorte, tu es blacklisté.

Le sexe, un critère déterminant

Aussi triste que cela puisse paraître, un homme a plus de chance de décrocher un test qu’une femme.

La raison est simple…

Il y a moins d’hommes qui font testeur de produit que de femmes. Donc la concurrence est moins rude.

Les meilleures plateformes de test produit

Il existe de nombreuses plateformes de tests. Je t’en donne un aperçu… Et il n’est clairement pas exhaustif :

Des plateformes :

Des  sociétés de test :

En bref, mon conseil, c’est de t’inscrire sur plusieurs plateformes pour maximiser les chances d’obtenir des tests de produits et de t’ lancer comme testeur. Toutes ces plateformes, sociétés et marques se subdivisent en trois grandes catégories.

Catégorie 1 : bons plans et produits gratuits

Certains sites ne te demandent pas forcément ton avis. Ils te proposent plutôt de recevoir un produit gratuitement dans le cadre d’un lancement de produit. Ici, tout ce qu’on veut, c’est te donner envie d’en parler et d’en acheter par la suite. Des sites comme :

sont des sites qui te permettent d’obtenir des échantillons. Ton seul gain sera de moins dépenser, car tu ne gagneras pas d’argent. En plus, tu devras te contenter de ce qu’il y a…

Catégorie 2 : les organisateurs de tests

Ici, les sites proposent de tester des produits gratuitement. En fait, tu reçois le produit gratuit en plus ou moins petite quantité et en échange, tu dois donner ton avis. Le gain se compte en produit et non en pièces sonnantes et trébuchantes. La fortune n’est pas encore là….

Ce type d’offres est disponible sur :

Catégorie 3 : Les sites de marketing

De nouveaux sites sont apparus et agissent comme des plateformes d’entremise entre sociétés et testeurs. Ces sites décrochent des contrats d’exploitation avec de grandes sociétés et s’occupent de faire les tests pour eux. Le sérieux est de mise et les obligations pour les testeurs très spécifiques.

On ne rigole plus ici. Par contre, c’est rémunéré. Bien mieux qu’avec les autres catégories de sites.

Parmi les grands sites internet, je peux te parler de trnd et Sampleo. Ces deux sociétés sont les locomotives du secteur. Et surtout, elle joue la carte de l’international.

Focus sur 2 sites leaders du marché des tests de produits

TRND, n°1 du secteur

TRND est l’abréviation de ‘Trend’, la mode en anglais. Il s’agit d’un site communautaire qui permet à qui le veut de participer à des sondages sur des produits.

Lors de l’inscription comme testeur / testeuse, tu dois renseigner de nombreux points de ta vie. En fait, ta vie n’a plus de secrets pour eux. J’en ai fait l’expérience moi-même.

En fait, je trouve cela très sympa. Parce qu’ils peuvent te fournir des offres qu’a priori tu n’aurais pas accepté.

Mais pour eux, c’est aussi un moyen de contrôle. Car les sociétés qui gèrent les tests utilisent les données pour vérifier que le testeur ne falsifie pas ses données… Je t’en parlais plus haut…

Côté utilisation, c’est très facile. Il suffit de s’inscrire aux tests auxquels on veut participer.

Et contrairement à des sites axés sur la beauté uniquement, TRND se veut généraliste. On peut donc décrocher un test sur des piles, comme sur du shampoing, en passant par des produits ménagers, des serviettes hygiéniques, de la nourriture pour animaux, etc.

Une fois que tu es sélectionné pour une mission (un test), tu reçois toutes les questions auxquelles il faut répondre.

Les questions et le questionnaire varient en fonction du produit et des besoins de la marque. Parfois, je trouve cela un peu flou, car on a l’impression d’avancer à l’aveugle. Mais c’est clairement voulu par certaines marques et TRND joue cette carte à fond.

Avec TRND, il y a moyen de gagner de l’argent de manière régulière. Parce que le nombre de missions est clairement supérieur à ce qu’on peut avoir sur d’autres sites.

Accueil de TRND

SAMPLEO

Le nom de Sampleo vient directement du mot anglais ‘sample’ qui signifie échantillon. Nous voilà en plein cœur du sujet !

C’est un des derniers sites qui est apparu et c’est aussi un des sites qui a connu la plus forte expansion ces derniers temps. Tout comme TRND, Sampleo joue la carte de l’international et signe de nombreuses marques pour avoir un catalogue d’offres bien fourni.

Sur Sampleo, tu peux t’inscrire à plein de tests de produits différents. Cela peut aller des produits de beauté, aux denrées alimentaires ; des produits pour femmes, hommes et enfants, sans oublier les animaux.

Pour participer à un test, il te suffit de t’inscrire et de bien répondre à toutes les questions demandées. Ensuite, il suffit de choisir un test et d’être sélectionné.

Sampleo a la particularité de proposer des liens pour les réseaux sociaux sur la page perso de chaque inscrit. Quelque part, on sent cette volonté de promouvoir les produits et de faire du marketing en plus des tests.

D’où ma question (à laquelle je n’ai pas encore réponse) : est-ce que le fait d’être actif sur les réseaux sociaux augmente ma chance d’être sélectionné pour un test ?

En tout cas, une fois que tu es sélectionné, tu dois terminer le travail. Impossible de s’inscrire à autre chose si tu n’a pas terminé la précédente évaluation.

C’est bien et pas bien en même temps. C’est vrai que ça donne un gage de sérieux. On se donne à fond sur un produit en le testant. Mais d’un autre côté, ça crée des temps morts et il est impossible de tester les produits à la chaîne.

Donc côté rémunération, il y a moyen de gagner plus si les règles changeaient. Mais on ne peut pas se plaindre par rapport aux tests gratuits d’autres sites.

Accueil de Sampleo

Combien puis-je gagner comme testeur / testeuse ?

Comme je l’ai dit plus tôt, il est impossible de gagner sa vie comme testeur. Mais ça peut être un joli à côté. Certains testeurs que je connais gagnent jusqu’à 1.000 euros par an comme ça. Simplement en testant des produits gratuitsdepuis chez eux. Mais bon, c’est une activité qui prend du temps et il faut en avoir. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Donc, quand je parle de gagner de l’argent comme testeur de produit, je ne parle pas d’une vraie rémunération au sens « je travaille 35 heures par semaine. » C’est plutôt une défalcation.

La plupart des sites qui font l’intermédiaire entre testeurs et marques offrent des récompenses. Je l’ai déjà indiqué dans un paragraphe précédent, cela peut être de 3 natures différentes :

  • des échantillons gratuits
  • des chèques-cadeaux
  • de l’argent

De tous, l’argent est le plus intéressant, mais il ne faut pas sous-estimer la valeur des chèques-cadeaux.

De manière générale, les sommes varient entre 5 et 10 euros par test. Bout à bout, si on travaille bien, on peut arriver à 1.000 euros par an. Mais pour cela, il faut être prêt à travailler beaucoup et arriver à se faire sélectionner souvent aux tests.

Et pour pouvoir enchaîner les tests, il faut que tu réfléchisses bien à comment ils se présentent. Vont-ils prendre du temps, est-ce que les questions sont difficiles, etc. Ce sont des questions auxquelles il faut répondre pour bien optimiser son temps.

Comment gagner plus d’argent en tant que testeur ?

Quand on est testeur de produit, le temps n’est pas extensible. C’est une activité chronophage et tu ne pourras pas faire 10 tests par semaine.

Comme je disais, la meilleure façon de gagner plus, c’est en sélectionnant judicieusement les tests qu’on fait.

Il faut toujours opter pour les tests par trop compliqués et qui ne demandent pas trop d’investissement. Dans l’absolu, tu ne seras pas vraiment payé plus pour répondre à 5 questions ou à 10 questions. Alors, autant opter pour le test le plus court.

Ensuite, il y a des tests qui se font dans la vraie vie et pas de chez soi. C’est, par exemple, le cas avec les sociétés qui sont sur le point de commercialiser un nouvel aliment (céréales, etc.). Dans ces cas-là, ils invitent les testeurs dans leurs locaux pour tester les produits. Or, si tu habites Clermont-Ferrand et que le test se passe à Paris, ce sera cher payé pour la rémunération… Mieux vaut donc toujours rester près de chez soi, même si on passe à côté d’une bonne offre.

Enfin, les meilleurs tests pour un testeur, c’est ceux que personne ne veut faire. Ca peut paraître bizarre, mais tu gagneras plus en sélectionnant des tests sur des produits qui intéressent peu les gens. C’est un des grands constats de la vie que j’ai pu faire. C’est un peu comme les tâches ennuyeuses ou les métiers difficiles. Il y a toujours de la place, parce que personne ne veut les faire. Par exemple, éboueur, travail de nuit, etc.

Pour les tests, c’est pareil… La concurrence sur les produits de beauté est beaucoup trop forte… Alors que c’est moins le cas sur les denrées alimentaires. Et encore moins avec des produits high-tech ou de l’électroménager. Somme toute, qui veut tester un grille-pain ou un aspirateur ? Mais ce sont des tests dont la rémunération est plus conséquente ou qui permettent de garder le produit.

Gagner plus en testant plus ou en testant mieux ?

Les avantages et inconvénients d’être testeur

Devenir testeur de produit, on le fait par choix. Donc on arrête aussi quand on a envie. C’est mon cas, et je pense que je peux étendre le paradigme à tous les testeurs.

En tout cas, ce n’est pas comme ça qu’on devient riche. Et même si on pense pouvoir remplir ses armoires de produits gratuits de cette manière, on se rend vite compte que ce n’est pas du tout le cas.

Et je pense que c’est le principal inconvénient. Le « métier » de testeur ne permet pas de gagner sa vie. Ou alors on est youtubeur et on se fait payer pour promouvoir un produit. Mais ce n’est plus vraiment du test de produit. Et surtout, ce n’est plus du tout objectif.

Parce qu’être testeur, c’est dire la vérité sur un produit et non maquiller la vérité !

Au-delà de ça, il n’y a pas vraiment d’inconvénient à être testeur ou testeuse. C’est une activité qui prend du temps. Cela peut être un handicap pour certains. Mais alors, on ne se lance pas dans l’aventure.

Parmi les avantages, on peut parler de la rémunération, même si celle-ci n’est pas conséquente. Néanmoins, 1.000 euros par an, c’est une coquette somme pour plus d’un d’entre nous.

Ensuite, un des avantages est de tester en exclusivité des produits qui ne sont pas encore sortis. Et ça, c’est quelque chose qu’on peut vraiment apprécier. Surtout quand on reçoit l’objet à tester gratuitement.

Des éventuels risques à être testeur de produits ?

Etre testeur de produits n’est pas une occupation sans risques… En fait, il y a deux risques que tu encours. Tout d’abord, comme tu donnes de nombreuses informations sur ta personne, tu n’as plus vraiment de vie privée. Pour ceux qui aime faire le partage entre leur vie et leur image sur le net, cela peut être rédhibitoire.

Ensuite, certains produits que tu testes peuvent contenir des allergènes. Il faut donc faire attention aux ingrédients si tu es sujets à des allergies ou des réactions cutanées. En particulier avec les produits de beauté et les cosmétiques. Même si ceux-ci ont déjà été testés en laboratoire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu