Lecture : 7 minutes

L’investissement peut prendre plusieurs formes.

C’est un domaine ultra-complexe, car vous pouvez investir de centaines de manières différentes…

…et pourtant à chaque fois il faut maîtriser le risque et obtenir un bon rendement.

Mais, justement, par où commencer ?

Ne serait-il pas formidable d’avoir un point de départ solide qui prépare votre indépendance financière ?

Dans cet article, je décris avec précision les fondations financières nécessaires avant de se lancer dans l’investissement.

Devenir investisseur

Mon objectif : que vous puissiez démarrer de la meilleure qui soit votre parcours d’investisseur.

C’est parti.

comment devenir investisseur

 

Devenir d’investisseur commence d’abord par l’adoption de bonnes habitudes

Investir c’est d’abord prendre les bonnes décisions et repérer les produits qui offrent les meilleures perspectives.

Ici, je vais commencer par le plus basique (le compte bancaire) et aller au plus détaillé (la bourse) afin de vous donner les meilleures étapes à suivre, dès le début de votre carrière d’investisseur.

1 — Votre compte bancaire doit coûter 0 euro par an

Si vous n’avez pas de compte chez ING Direct, Boursorama ou Fortunéo alors vous donnez beaucoup trop d’argent à votre banquier tous les mois. Les banques traditionnelles sont aujourd’hui voraces de frais en tout genre.

De nos jours, payer des frais bancaires est une aberration. Tenue de compte, commissions d’intervention, carte bancaire haut de gamme…tout cela est gratuit chez les banques en ligne.

Elles offrent la même sécurité que vos banques traditionnelles. Sans frais. 0 euro par an.

compte bancaire

Mais ce n’est pas tout…

Elle vous offre de l’argent si vous ouvrez un compte chez eux. C’est pour vous montrer à quel point ces banques sont certaines de votre satisfaction. Chez ING Direct & Boursorama, chaque nouveau client se voit offrir 80 euros.

À titre d’exemple, je suis chez ING Direct et cette prime d’ouverture m’a été versée le lendemain de l’ouverture de compte. C’est ultra-rapide ! Et désormais je ne paie plus aucun frais bancaire et j’ai une carte bleue haut-de-gamme.

Si comme la majorité des Français, vous payez plus de 100 euros de frais bancaires de tous types par an (gestion de compte, carte bancaire, virements..) alors passer sur une banque en ligne peut vous faire aisément gagner de l’argent.

boursorama banque

Si vous rentrez le code parrain KHKDACC à l’inscription, cela me permet également de toucher une commission lors de la signature de votre compte. Rassurez-vous, cela ne change rien pour vous, vous recevrez toujours 80 €.

2 — Constituer une épargne de précaution

Avant de pouvoir investir, il faut des bases solides. Et cela passe par se constituer une petite enveloppe de sécurité.

Votre voiture tombe en panne, vous devez faire des travaux d’urgence chez vous…

C’est à cela que cette poche d’argent servira.

Concrètement, vous devez l’intégrer dans deux livrets d’épargne : le très connu Livret A (jusqu’à 22 500 euros) et le Livret de Développement Durable (12 000 euros).

Ces deux livrets ont un fonctionnement simple : l’argent est liquide, disponible immédiatement. C’est l’équivalent d’un compte courant, rémunéré à  1 % par an, net d’impôt. Dans mon article précédent, j’explique en détail la fiscalité de ces livrets, et d’un grand nombre d’autres supports d’investissement.

 

source banque

Idéalement, vous devriez placer dans ces livrets environ 6 mois de dépenses. C’est suffisant pour vous permettre de surmonter des évènements troublants de votre vie (perte d’emploi, grave accident), tout en vous laissant assez de temps pour remonter la pente.

Comme ce sont des produits réglementés, toutes les banques proposent les mêmes conditions. Vous ne perdrez rien en allant

à la BNP ou à la Caisse d’Epargne. Même les banques en ligne les proposent, aux mêmes conditions.

Ainsi, il apparait clair que devenir investisseur n’est pas possible si vous n’avez pas déjà une poche de sécurité pour faire face aux coups durs de la vie.

3 — Prenez date sur deux produits fiscaux clés : le PEA et l’Assurance-Vie

Je ne reviens pas sur la signification de ces produits que j’ai notamment développé dans mon article précédent.

Pour être concis, le PEA (Plan d’Epargne Actions) sert à acheter des actions sur les marchés boursiers européens et l’Assurance Vie est un produit d’épargne permettant d’investir sur différents supports dont des obligations d’Etat et de l’immobilier.

La clé de ces produits repose sur leur fiscalité : elle est inversement proportionnelle à la durée de détention du produit. En clair, plus vous détenez un PEA ou une Assurance-Vie depuis longtemps, moins vous payez d’impôts sur les plus-values réalisées !

Comme le temps est la seule variable en jeu, il fait donc sens d’ouvrir une Assurance-Vie et un PEA pour prendre date : même si vous n’y mettez rien dedans pendant des années, vous réduisez quand même votre imposition future.

Par exemple sur l’assurance-vie, l’imposition est clairement dégressive, passant de 35 % à 7,5 % si vous optez pour le prélèvement forfaitaire libératoire :

conséquences fiscales d'un retrait

En termes de choix pour votre assurance-vie, les meilleurs contrats sont en ligne. Linxea par exemple propose des contrats rémunérateurs et avec vraiment peu de frais. Par exemple, leur contrat Linxea Avenir constitue un bon départ si vous débutez dans l’assurance vie.

En ce qui concerne le PEA (Plan Epargne Actions), les questions posées sont sensiblement les mêmes. Il faut ouvrir son PEA en subissant le moins de frais possible. Il existe un grand nombre d’acteurs qui permettent d’ouvrir des PEA : Binck, Bourse Direct, Interactive Brokers…

Bourse Direct est le moins cher pour toutes les actions françaises et européennes.  Le passage d’un ordre coûte moins de 1 euro pour un montant investi de 1 000 euros sur la bourse française.

L’imposition du PEA suit la même logique que celle de l’assurance-vie : plus vous détenez un PEA depuis longtemps, moins vous êtes imposé !

4 — Se forger un état d’esprit investisseur

Devenir investisseur c’est avant tout comprendre la valeur de l’argent.

Cela passe par une meilleure analyse du contrôle que vous avez votre l’argent.

Et la première chose qui vient à l’esprit quand on parle de votre argent, ce sont vos dépenses personnelles.

HFT.

Housing – Food – Transportation.

Le principe que j’applique à mes dépenses personnelles est le suivant : l’ensemble de mes dépenses de nourriture, d’habitation et de transports ne doit pas dépasser 32 % de mon revenu mensuel. J’y explique bien plus en détail comment j’arrive à ce calcul et pourquoi cette règle a changé ma façon de voir l’argent.

Pour résumer, voici ce à quoi doit ressembler votre budget mensuel :

budget mensuel

Avec cela, j’ai donc 67 % de revenu à allouer. Une (petite) partie peut aller dans des plaisirs…mais le reste doit être immédiatement réinvesti !

Toute cette étude m’a amené à la conclusion suivante : le bonheur n’est pas défini par l’argent que nous avons. Dès que vous parvenez à séparer argent du mot bonheur, vous commencez à vous rendre compte que toutes ces luxueuses choses que vous voulez ne vous sont en fait pas nécessaires.

Et il est ainsi bien plus facile, en opérant ce tri, de faire coïncider son budget personnel avec le graphique ci-dessus.

Tout le cash non alloué à vos dépenses personnelles peut ainsi être redirigé vers de nouveaux investissements.

5 — Acheter ou louer sa résidence principale

On pourrait penser que payer des loyers constitue une manière de jeter l’argent par les fenêtres

..en effet l’argent est utilisé pour vous loger, mais ne vous rapportera jamais rien.

Pire encore, cet argent ne participera jamais à la construction d’un actif dans votre patrimoine : vous payez votre loyer et vous avez le droit d’être logé pendant 1 mois. C’est tout !

Acheter sa résidence principale semble donc être un moyen de ne plus jeter d’argent, et au contraire d’acquérir son lieu d’habitation.

Le problème c’est qu’il est bien souvent nécessaire d’emprunter pour acheter sa résidence principale. Et c’est là que les problèmes arrivent.

Car au contraire d’un emprunt locatif qui rapporte des loyers tous les mois, votre résidence principale ne rapporte rien de monétaire.

Alors qu’un bien immobilier locatif rentre dans l’actif de votre patrimoine, une résidence principale se place dans vos passifs tant qu’elle n’est pas intégralement remboursée. 

C’est donc un élément négatif de plus qui viendra rendre plus difficile la négociation avec votre banquier quand vous voudrez acheter des biens locatifs.

Avec une mensualité de remboursement d’emprunt due tous les mois pour votre résidence principale, le banquier est bien moins enclin à vous prêter à nouveau de l’argent : le risque est trop important que vous fassiez défaut.

Mon conseil là-dessus est le suivant : si vous voulez arrêter de travailler le plus rapidement possible grâce à votre patrimoine, n’achetez jamais votre résidence principale. 

Empruntez pour acheter des investissements (vos biens locatifs), mais n’empruntez pas pour acheter un passif, qui restera un passif pendant de longues années.

Il est beaucoup plus dur de convaincre un banquier de vous prêter de l’argent si vous avez des engagements financiers lourds sur des supports qui ne rapportent pas d’argent.

Dès que vous arrivez à dégager de bons revenus mensuels et que vos biens locatifs s’autofinancent, alors vous pourrez commencer à réfléchir à l’achat d’une résidence principale. Pas avant. 

De plus, n’oubliez pas qu’une fois vos emprunts locatifs remboursés, vous pouvez toujours habiter dans un de vos investissements. C’est ainsi le meilleur des deux mondes : vous achetez votre résidence principale, mais c’est le locataire qui la paie pour vous.

Devenir investisseur, c’est avant tout suivre quelques règles

Devenir investisseur, c’est un métier. Et comme chaque métier, il y a des règles à respecter.

Elles ne sont pas intenables — elles demandent simplement de reconsidérer la manière dont l’argent est utilisé. De plus, des mesures simples comme l’ouverture de supports d’investissements à maturation fiscale (PEA et Assurance-Vie) permettent de réduire son imposition future, gratuitement.

Certains éléments graphiques proviennent de AlienAlley.com

Laisser un commentaire

Fermer le menu